MAUD BONNOUVRIER, Business Coach

Femme, maman, Ă©pouse et entrepreneuse. Les coulisses de mon parcours ...

Accompagnement en coaching d'affaires et développement personnel
Maud Bonnouvrier business coach et mentor


Au travers de cet interview, j'espÚre pouvoir en dévoiler davantage quant à mon expertise, ma vision et valeurs.

« Je n’ai jamais rĂȘvĂ© de succĂšs mais je travaille dur pour ça. »


Qui est Maud ?

Je suis une entrepreneuse dans l’ñme depuis l’ñge de mes 20 ans avec 25 ans d’expĂ©rience dans le secteur de la mode. ÉlevĂ©e dans un milieu familial aux valeurs fortes et Ă  l'esprit entrepreneurial.

J’ai eu 4 sociĂ©tĂ©s Ă  mon actif, dont une de 70 millions d’euros pour laquelle je manageais 650 personnes. De fil en aiguille (sans mauvais jeu de mots), j’ai crĂ©Ă© ma propre chaĂźne de magasins oĂč je dessinais, donnais vie et je fabriquais pour mon rĂ©seau Ă  travers la France.

Il y a prĂšs de 10 ans maintenant, j’ai dĂ©cidĂ© de revendre cette marque afin de transmettre et trouver les clĂ©s de succĂšs de mes sociĂ©tĂ©s.

Je continue au quotidien mon métier dans la mode via mon site e-commerce en parallÚle de mon activité de Business Coach. Mon métier, ma passion ! J'ai tant appris qu'il m'est important désormais de guider, éduquer et accompagner les dirigeants dans leur stratégie de développement, tout en préservant un certain équilibre de vie.

Que signifient « éduquer » et « accompagner » ?

Il y a vraiment une grande diffĂ©rence entre l’accompagnateur de dirigeant et le consultant.

Accompagner c’est ĂȘtre Ă  leurs cĂŽtĂ©s pour rĂ©aliser leurs objectifs professionnels et personnels avec un plan d’actions qui est rĂ©alisable. Le consultant fait un audit sur une thĂ©matique, et n’éduque pas les dirigeants. Ce que je souhaite c’est qu’ils puissent ĂȘtre autonomes, formĂ©s et qu’ils reproduisent sans moi.


« Je suis une personne qui aime apporter du rĂ©sultat aux entrepreneurs avec Ă©normĂ©ment d’énergie Ă  leur transmettre. »

Que veux-tu transmettre aux autres entrepreneurs ?

En ayant Ă©tĂ© dirigeante, j’avais besoin d’éduquer les dirigeants dans l'optique qu’ils puissent mettre en place une stratĂ©gie de vie, et pas uniquement d'entreprise. Être dirigeant tu ne l’apprends pas Ă  l’école, tu l’apprends sur le terrain. MĂȘme si tu es passionnĂ©.e par ton mĂ©tier, tu n’as pas de mĂ©thodologie de dirigeant et tu n’as pas de livre technique pour le devenir.

C’est un peu comme ĂȘtre parents, on ne te dit pas comment l’ĂȘtre, tu l’apprends sur le terrain.

Je veux leur donner des stratégies pour gagner du temps et atteindre le résultat souhaité dans un laps de temps bien déterminé. Je veux pouvoir donner à une personne la possibilité de se réaliser et de ne pas avoir à subir les choses.

La transmission, c’est pouvoir donner assez d’élĂ©ments et d’éducation, en fonction du tempĂ©rament et des Ă©motions d’une personne, pour qu’elle puisse se structurer, et Ă©voluer sans moi.

Ma grande rĂ©alisation c’est de me dire « il a compris, il a rĂ©ussi Ă  le mettre en place et maintenant il sait le faire ».

À titre d'exemple, j’ai travaillĂ© avec un client avec lequel nous avons rĂ©alisĂ© en moins de 2 mois, 300 000 € de chiffre d’affaires en plus. Ces 300 000 € ont servi Ă  mettre en place une politique de recrutement, qui lui a permis de consacrer du temps pour sa famille. En fait, la transmission c’est de rendre les personnes heureuses, qu'elles se dĂ©veloppent, s’épanouissent, et que ça ressurgisse aussi positivement dans leur vie personnelle.


Qu’est-ce qu’un bon dirigeant ?

C’est un dirigeant qui aura une sociĂ©tĂ© qui sera commerciale, rentable et qui fonctionnera SANS lui.

Qu’il soit le leader et non le salariĂ© de sa propre sociĂ©tĂ©.

Quand nous nous mettons Ă  notre compte, c’est justement pour se challenger d’abord soi-mĂȘme, pour challenger ses Ă©quipes, pour challenger ses prestataires, son produit, et tout ce qu’on peut crĂ©er autour d’une entreprise. C’est trĂšs important de ne pas subir son entreprise mais de la dĂ©cider, et du coup d’ĂȘtre le leader, celui qui dĂ©veloppe et celui qui se challenge.


Qu’est-ce qu’un bon leader ?

C’est une personne qui va ĂȘtre trĂšs axĂ©e rĂ©sultats, qui va savoir mettre dans l’ordre un plan d’actions avec des objectifs, des stratĂ©gies, des actions, tout ça accoudĂ© Ă  un rĂ©sultat et rĂ©alisĂ© dans un temps dĂ©terminĂ©. C’est quelqu’un qui ne se laisse pas dĂ©border.


« Une des clés du succÚs est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. »


As-tu connu certains freins dans ton parcours ?

Il y a dĂ©jĂ  une diffĂ©rence entre penser, avoir une rĂ©flexion et faire l’action.

Quand tu dĂ©veloppe ton entreprise, tu dois y rĂ©flĂ©chir, avoir une vision trĂšs claire, avoir des objectifs les plus prĂ©cis possible et ensuite faire un plan d’actions et le rĂ©aliser. Les dirigeants qui ont du mal Ă  progresser sont souvent des personnes qui ont des croyances limitantes ou peurs, et qui ont du mal Ă  les franchir parce qu’ils sont tĂ©tanisĂ©s. Malheureusement, ils ne passent pas Ă  l’action et donc, par consĂ©quent, pas de rĂ©sultats.

Il faut passer par de petites Ă©tapes avec un plan d’actions simple Ă  implanter, avec des succĂšs pour se sentir plus fort et avoir au final un rĂ©sultat parfait.


Une leçon à en tirer ?

Rien n'est acquis, il faut constamment se réadapter et se remettre en question ... sans paniquer ! Quand il y a changement, il y a résistance et donc angoisse.

Pour casser cette rĂ©sistance, il faut mettre un plan d’actions en face.

Quand tu es entrepreneur et dirigeant, c'est un challenge au quotidien. PlutĂŽt que de paniquer et de te dire « Comment je vais faire ? » dis-toi plutĂŽt « Qu’est-ce que je vais mettre en place ? ». Et lĂ , tu es dans une dĂ©marche intĂ©ressante, qui va te faire progresser.


Quels conseils pourrais-tu donner aux femmes entrepreneures ?

D’abord, d’établir une vision, savoir oĂč elles veulent aller et pourquoi elles veulent aller.

Il faut d’abord dĂ©terminer un objectif bien clair avec un facteur Ă©motionnel assez puissant pour pouvoir se motiver.

Une fois que c’est en place, il faut prendre en compte ses angoisses, se faire accompagner pour trouver des solutions adaptĂ©es pour atteindre les rĂ©sultats fixĂ©s.

Le second conseil serait de mettre un plan d’actions en place, dĂ©terminer ses objectifs personnels et professionnels, et les rĂ©partir dans le temps. La gestion du temps est trĂšs importante. Je ne peux que conseiller d'optimiser son agenda en fonction du business plan. ConcrĂštement, travaillez moins pour obtenir plus de rĂ©sultats.

Il faut une vision claire sur du long terme, se poser les bonnes questions, brainstormer avec d’autres personnes, s'enrichir des unes des autres, profiter des synergies de compĂ©tences 



« Être dirigeant tu ne l’apprends pas Ă  l’école, tu l’apprends sur le terrain. MĂȘme si tu es passionnĂ©.e par ton mĂ©tier, tu n’as pas de mĂ©thodologie de dirigeant et tu n’as pas de livre technique pour le devenir. C’est un peu comme ĂȘtre parents, on ne te dit pas comment l’ĂȘtre, tu l’apprends sur le terrain. »

Pourquoi avoir rejoint Bouge ta Boite ?

Je suis une personne qui a besoin de rĂ©sultats. J’avais besoin de m'entourer d'un rĂ©seau d’échanges et de partages, avec un lien facile et accessible.

J’ai testĂ© de nombreux rĂ©seaux d’entrepreneurs et j’en suis arrivĂ©e Ă  intĂ©grer un rĂ©seau d’entrepreneurs pour femmes, non pas parce que je suis fĂ©ministe ou parce que je ne considĂšre pas l’homme dans les affaires comme Ă©tant intĂ©ressant, mais plutĂŽt parce que je pense que nous avons une communication qui est plus transparente, similaire, avec des facilitĂ©s de comprĂ©hension. En tant que cheffe d'entreprise, nous sommes trĂšs performantes voire exigeantes et attendons des rĂ©sultats ambitieux, et on s’en tient Ă  cela. C’est trĂšs dynamisant ! Aujourd’hui je fais partie du Cercle de Paris OpĂ©ra, qui m’apporte Ă©normĂ©ment de chiffre d’affaires. C'est du win-win, je mets en relation nombreuses de mes consƓurs, expertes dans leur mĂ©tier. Je trouve ça trĂšs intĂ©ressant, humainement et professionnellement.


Qu’est-ce qui t’a sĂ©duite au dĂ©part chez Bouge ta Boite ?

La mĂ©thode et le fait d’avoir des objectifs. J’ai senti Marie Eloy trĂšs investie dans ce projet. J’avais vraiment envie de la soutenir, aussi. Le premier Cercle dans lequel on a dĂ©marrĂ©, on l’a construit ensemble. On Ă©tait tout de suite 4 mĂ©tiers, 4 filles liĂ©es. On a communiquĂ© immĂ©diatement de maniĂšre fluide et en mĂȘme pas 4 mois aprĂšs je faisais 7'000 € de chiffre d’affaires. C’était juste une Ă©vidence pour moi. Mettre Ă  profit mon rĂ©seau et Ă©changer avec celui des autres ..


Comment pitches-tu Bouge ta Boite autour de toi ?

Par le rĂ©sultat. J’ai une stratĂ©gie commerciale qui n’est pas de vendre un produit, ni d’expliquer un produit mais de montrer un rĂ©sultat.

Les critĂšres de notre Cercle : dynamique, entraide, on fait du chiffre d’affaires, on aime Ă©voluer, se challenger et partager autour de thĂ©matiques qui nous permettent d'Ă©voluer au quotidien.

Nous avons louĂ© une maison toutes ensemble, pendant 2 jours. Chaque Bougeuse a menĂ© un atelier professionnel pour bien comprendre le mĂ©tier de chacune. Nous avons conviĂ© une nutritionniste qui nous concocte nos repas pour une ambiance totalement dĂ©tendue. Bien plus qu'un Cercle, qu’un rĂ©seau d’entrepreneures, il nous apporte Ă©normĂ©ment Ă  chacune !


« Il faut toujours dĂ©cider dans la vie, tout est rĂ©alisable. Vous ĂȘtes votre propre limite. Ne rĂ©pondez pas Ă  la place des autres, posez des questions, communiquez, challengez-vous, mettez-vous des objectifs intĂ©ressants et motivants et aprĂšs ce sera de la rĂ©flexion pour un plan d’actions, du test et de la mesure. Si vous fonctionnez comme ça, tout est rĂ©alisable ! »

C’est quoi ĂȘtre Bougeuse ?

Un des premiers critĂšres est de savoir donner avant de recevoir c’est-Ă -dire prendre le temps de rencontrer des personnes de ton Cercle en extĂ©rieur, c'est Ă  cette occasion que nous pouvons construire le lien professionnel et le lien Ă©motionnel. Quand tu prends le temps de comprendre ce qui se passe dans les autres mĂ©tiers, tu deviens un meilleur prescripteur pour elles.

Ensuite, s'impliquer au sein du Cercle en invitant des personnes Ă  vouloir s’inscrire, et apporter de vrais outils, une valeur ajoutĂ©e.


Tes objectifs professionnels pour la suite ?

J’ai Ă©normĂ©ment travaillĂ© Ă©normĂ©ment, parfois dĂ» faire d'importants sacrifices. Aujourd’hui ma prioritĂ©, c’est ma famille. Mon objectif est que mes deux entreprises soient commerciales, rentables, et qu’elles fonctionnent sans moi.

Par consĂ©quent, j'ai appris Ă  automatiser de nombreuses tĂąches. J’adore dĂ©velopper, je mets mon Ă©nergie dans du dĂ©veloppement, et je travaille sur du dĂ©veloppement. Je ne travaille pas sur des choses qui sont dĂ©jĂ  prĂ©Ă©tablies.

Mon site dans la mode est automatisé parce que mes produits partent directement en produits dématérialisés, et je créé une école de modélisme pour que je puisse mettre tout mon savoir en vidéos.

Automatiser les tĂąches permet que l’entreprise fonctionne sans moi et que cette mĂ©thode puisse ĂȘtre dupliquĂ©e. Une fois qu’elle est Ă©tablie, qu’elle fonctionne et qu’elle est testĂ©e et mesurĂ©e, je la duplique.




Si vous ne souhaitez plus SUBIR mais DÉCIDER votre entreprise, votre vie, contactez-moi.




0 commentaire

Posts récents

Voir tout